fgmp Forum des Guides & Médiateurs du Patrimoine
Bienvenue sur le Forum des Guides & Médiateurs du Patrimoine!



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Engagez-vous dans le devenir des Professions du Guidage!
Réagissez sur le FGMP!
www.fgmp-forum.org
contact@fgmp-forum.org
Pour en savoir plus sur la carte unique de Guide Conférencier, cliquez ici: http://www.fgmp-forum.org/f68-guide-conferencier-carte-unique-des-avril-2012
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 142 le Mar 19 Avr 2011 - 13:55
Derniers sujets
» master valorisation patrimoine culturel &développement local
Jeu 12 Jan 2017 - 18:00 par seve

» Visites guidées/ateliers et jeune public: comment faire?
Ven 12 Aoû 2016 - 19:04 par Caroline

» Application smartphone
Ven 14 Aoû 2015 - 17:59 par gvivier

» Et la loi Macron alors????
Dim 2 Aoû 2015 - 12:44 par Antoine Estienne

» Licence pro GC
Dim 26 Juil 2015 - 18:13 par Esquimou

» REFUS DE DELIVRANCE DE LA NOUVELLE CARTE
Mer 24 Juin 2015 - 0:17 par florence8478

» Bonjour à tous !
Dim 14 Juin 2015 - 22:34 par mary29

» Bonjour à tous
Sam 2 Mai 2015 - 15:22 par Esquimou

» le site web "experience privée"
Mar 28 Avr 2015 - 19:22 par padoalonsa

» Carte de Guide Conférencier en danger ?!
Dim 12 Avr 2015 - 12:42 par Séraphine

Statistiques
Nous avons 1025 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Amandine.e

Nos membres ont posté un total de 9122 messages dans 1691 sujets
Forum

Partagez | 
 

 Tarifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yannick
Admin
Admin
avatar

Age : 41
Masculin Date de naissance : 26/02/1976
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/03/2009
Nombre de messages : 484
Emploi : Guide | Enseignant | autres

MessageSujet: Tarifs   Ven 23 Avr 2010 - 12:30

La question des tarifs est l'éternel sujet épineux de notre métier. Soumis à de forte disparités d'une région à l'autre, voire parfois d'un guide à l'autre dans une même ville, les tarifs sont régulièrement source de conflits entre collègues ou entre associations. Et je ne parle pas des débutants pour qui il est très difficile de déterminer ses propres tarifs. Sans compter les clients qui, dans la plupart des cas (mais pas tout le temps fort heureusement) préfèrerons toujours payer moins...

Quel tarif pour quel statut ?
Le premier point qu'il faut déterminer est le statut du guide. Selon que l'on soit indépendant, que l'on ait recours à une société de portage salarial ou aux services d'une association ou que l'on soit salarié le tarif n'est pas le même.

Les indépendants et les auto-entrepreneurs facturent leurs prestations. Ils doivent donc être en mesure de le faire (i.e. disposer d'un n° SIRET) et à la condition de ne pas dépasser un certain chiffre d'affaires, il ne sont pas assujettis à la TVA. Leurs tarifs sont donc "nets de taxes". Dans ce cadre, ils ne sont pas salariés et n'ont donc pas les mêmes droits que les salariés du régime général, notamment en termes d'assurance maladie, vieillesse et chômage.

Les guides qui ont recours à une société de portage salarial ou aux services d'une association sont salariés de cette structure et c'est celle-ci qui facture le client et encaisse le montant de la prestation. Les sociétés de portage sont généralement assujetties à la TVA, il y a donc 19,6 % du montant encaissé qui est reversé à l'État. En outre, les sociétés de portage prélèvent une commission. Il faut donc en tenir compte lorsque l'on calcule ses tarifs (pour ne pas trop y perdre et ne pas être trop cher non plus).
Souvent les associations qui regroupent des guides ne sont pas assujetties à la TVA et pratiquent donc des tarifs "nets de taxe". Il faut quand même bien se renseigner auprès du centre des impôts.

Dans ces deux cas, le guide qui démarche son client négocie des tarifs de facturation, TTC ou nets de taxe. Il s'agit là du montant que le client va payer, ce qui a le mérite d'être très clair pour lui.


Lorsque le guide souhaite se faire salarier par le client (agence, tour-opérateur, autocariste...) qui devient donc son employeur, il doit proposer un montant qui correspond au salaire brut. Attention cependant : le salaire brut n'est qu'un indicateur mais ça ne constitue ni ce que le guide perçoit (= salaire net), ni ce que ça coûte réellement à l'employeur. Pour le savoir, le calcul est simple. Le salaire net est égal au salaire brut / 1,21. Et le coût pour l'employeur est égal au salaire brut x 1,4. Attention cependant, ces calculs sont approximatifs.
Au salaire brut, il faut ajouter l'indemnité compensatrice de congés payés (11 %) et la prime de précarité (10 %). Dans certains cas, la prime de précarité n'est pas obligatoire.


Quel tarif pour quelle prestation ?
Les tarifs en usage dans la profession varient d'une région à l'autre. C'est pourquoi il est extrêment difficile de communiquer sur une grille tarifaire homogène. Les clients le savent et certains n'hésitent d'ailleurs pas à faire appel à des guides éloignés mais dont les prix sont inférieurs à ceux pratiqués localement, malgré les frais de déplacement que cela induit. 

Il appartient à chaque guide de se renseigner sur les pratiques en vigueur sur son territoire d'exercice. Les sites internet des associations régionales de guides présentent généralement une grille tarifaire indicative. 

Exemple concret :
Imaginons une prestation de 4 heures (demi-journée) facturée 170 € H.T. (tarif généralement constaté auprès d'une douzaine d'associations et de guides indépendants)

1) le guide auto-entrepreneur facture la prestation 170 €, sur laquelle il devrait toucher environ 140 € une fois les charges déduites (de l'ordre de 20 %).
2 le guide qui a recours à une société de portage va faire facturer la visite 203,30 € TTC (soit 170 € + TVA) et percevra un salaire net de l'ordre de 93 € (j'ai pris en compte une commission de 8 % pour la société de portage, sachant que cette commission peut être négociable). 
3) le guide salarié, quant à lui, doit se baser sur le salaire horaire. Selon les régions et les prestations, celui-ci peut varier de 15 € à 35 € bruts. En partant sur la tranche haute, le guide devrait donc négocier un salaire brut de 140 € (115 € nets), soit un coût de 196 € pour l'employeur (auquel il faudrait ajouter les frais de fonctionnement pour l'émission du contrat de travail et de la fiche de paie, des locaux... coûts difficilement quantifiables mais importants). 

Moralité : une même grille tarifaire génère des salaires différents selon le statut du guide. Il est donc d'autant plus difficile de s'y retrouver !
Cette petite démonstration montre que c'est l'auto-entrepreneur qui y gagne en termes de rémunération nette, mais il ne faut pas perdre de vue que ce statut n'est guère avantageux en termes d'assurance maladie, de chômage et de retraite ! Ce que l'on gagne aujourd'hui est donc perdu pour demain...
Le portage salarial paraît moins avantageux mais il ne faut pas perdre de vue que c'est un employeur unique qui gère à votre place les aspects de facturation, relance, émission des fiches de paie, etc. Raison pour laquelle il prélève une commission. Autre avantage : cela évite de jongler avec plusieurs employeurs. Mais le principal inconvénient reste que les prestations sont soumises à la TVA ce qui peut être parfois pénalisant.
Enfin être salarié directement paraît être le meilleur compromis, mais de plus en plus d'agences, autocariste et autres rechignent à salarier des guides à la mission en raison du travail conséquent que cela engendre pour eux (contrats, fiches de paie, déclarations sociales...). Et surtout, recourir à un auto-entrepreneur leur revient moins cher.  


Et l'accompagnement ?
Éternel parent pauvre du métier, l'accompagnement est souvent mal payé. Néanmoins, la convention collective des guides accompagnateurs et accompagnateurs au service des agences de voyages et de tourisme (qui date de 1966 et n'est valable qu'en région parisienne, mais c'est la seule qui existe à ce jour) prévoit, dans un accord du 1er septembre 2009, les tarifs suivants :
- 74 € (brut) minimum par jour pour un accompagnement effectué sur le territoire métropolitain
- majoration de 10 % pour les voyages à l'étranger.

Pour info, un travail est en cours pour intégrer les guides dans la convention collective nationale des agents de voyage.
Source : Tour Hebdo n°1403, 2 avril 2010.


Message modifié le 28 avril 2010.



ysaunier@gmail.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babouche
En visite
En visite


Age : 36
Féminin Date de naissance : 21/11/1980
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2011
Nombre de messages : 1
Emploi : Médiateur NTIC

MessageSujet: Re: Tarifs   Mer 18 Avr 2012 - 16:24

Bonjour,
Merci beaucoup pour cet article.
Je vais me lancer en tant que guide auto-entrepreneur mais je n'ai aucune idée des tarifs pratiqués sur Paris. Est-ce que les tarifs mentionnés ci-dessus (cad 170€ HT pour 4h / soit environ 40 - 45€ de l'heure) sont valables dans la capitale?
Ou sinon où puis-je trouver cette info?
Merci par avance pour votre aide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tarifs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TARIFS CAMAC
» Hausse des tarifs des billets, PA Fantasy & Dream à partir du 2 avril 2010
» A propos des tarifs actuels ...
» [Info] Baisse tarifs internet Orange
» Tarifs postaux aériens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fgmp Forum des Guides & Médiateurs du Patrimoine :: EXPÉRIENCE & PRATIQUE :: Débouchés professionnels-
Sauter vers: