fgmp Forum des Guides & Médiateurs du Patrimoine
Bienvenue sur le Forum des Guides & Médiateurs du Patrimoine!



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Engagez-vous dans le devenir des Professions du Guidage!
Réagissez sur le FGMP!
www.fgmp-forum.org
contact@fgmp-forum.org
Pour en savoir plus sur la carte unique de Guide Conférencier, cliquez ici: http://www.fgmp-forum.org/f68-guide-conferencier-carte-unique-des-avril-2012
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 142 le Mar 19 Avr 2011 - 13:55
Derniers sujets
» master valorisation patrimoine culturel &développement local
Jeu 12 Jan 2017 - 18:00 par seve

» Visites guidées/ateliers et jeune public: comment faire?
Ven 12 Aoû 2016 - 19:04 par Caroline

» Application smartphone
Ven 14 Aoû 2015 - 17:59 par gvivier

» Et la loi Macron alors????
Dim 2 Aoû 2015 - 12:44 par Antoine Estienne

» Licence pro GC
Dim 26 Juil 2015 - 18:13 par Esquimou

» REFUS DE DELIVRANCE DE LA NOUVELLE CARTE
Mer 24 Juin 2015 - 0:17 par florence8478

» Bonjour à tous !
Dim 14 Juin 2015 - 22:34 par mary29

» Bonjour à tous
Sam 2 Mai 2015 - 15:22 par Esquimou

» le site web "experience privée"
Mar 28 Avr 2015 - 19:22 par padoalonsa

» Carte de Guide Conférencier en danger ?!
Dim 12 Avr 2015 - 12:42 par Séraphine

Statistiques
Nous avons 1026 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Palikaria

Nos membres ont posté un total de 9122 messages dans 1691 sujets
Forum

Partagez | 
 

 Accessibilité et ouverture du système culturel?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilie
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Age : 33
Féminin Date de naissance : 16/02/1984
Localisation : Rodez (12)
Date d'inscription : 07/01/2009
Nombre de messages : 292
Emploi : GIN et GIR Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Mar 10 Fév 2009 - 16:49

Donc si je comprend bien c'est possible de devenir animateur du patrimoine en étant GIN mais c'est plus dur ?

Car moi cela m'intéresserait beaucoup de m'orienter vers ce métier pour varier mon expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier
Admin
Admin
avatar

Age : 42
Masculin Date de naissance : 06/10/1974
Localisation : VILLENEUVE D'ASCQ (Lille - Hauts-de-France)
Date d'inscription : 13/04/2006
Nombre de messages : 1694
Emploi : Guide Interprète Conférencier | Responsable Accueil OT

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Mar 10 Fév 2009 - 16:59

Émilie,

Les conditions exprimées ci-dessus étaient celles appliquées au recrutement de l'animateur à Saint Quentin. Il faut savoir que cela peut varier selon les DRAC...

A titre d'exemple, pour le poste d'Animateur de l'Architecture et du Patrimoine de Lens (recrutée l'été dernier), le niveau avait été monté à Bac+5...
Pour le poste d'Adjoint à cet animateur, toujours à Lens, le niveau était à bac+4

De plus, ayant été confronté à ce cas, il faut que le parcours du candidat corresponde aux parcours définis dans le profil... Si cela ne rentre pas dans une case pré-définie, ça ne passe pas.

Attention, pour aussi avoir été confronté à ce cas précis: le DNGIN, bien qu'étant reconnu par le Ministère de la Culture, est considéré comme cursus dans le tourisme et non dans le patrimoine... Et l'expérience professionnelle ne compense pas...

Après, je l'espère, cela peut varier d'une DRAC à l'autre... Certaines sont plus élitistes que d'autres... Je m'y suis malheureusement cassé les dents deux fois.

Mais, je ne suis pas pessimiste (hein Chlorindre), il y a tellement d'autres manières de travailler à la mise en valeur du Patrimoine que via ces postes assez peu nombreux au final!
Les VPAH sont un moyen, il y en a plein d'autres ;o)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chlorindre
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Age : 40
Féminin Date de naissance : 25/04/1977
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 06/01/2009
Nombre de messages : 431
Emploi : Médiatrice culturelle du patrimoine / GCVPAH

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Mar 10 Fév 2009 - 17:22

Les niveaux demandés varient (entre autre) parce qu'un animateur du patrimoine d'une ville de 800 000 habitants est confronté à d'autres réalités, d'autres projets, et d'autres budgets qu'un animateur du patrimoine d'un territoire de 2372 habitants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier
Admin
Admin
avatar

Age : 42
Masculin Date de naissance : 06/10/1974
Localisation : VILLENEUVE D'ASCQ (Lille - Hauts-de-France)
Date d'inscription : 13/04/2006
Nombre de messages : 1694
Emploi : Guide Interprète Conférencier | Responsable Accueil OT

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Mar 10 Fév 2009 - 17:28

Soit, mais qu'est ce qui prouve qu'un "mastérisé" en histoire de l'Art sera plus compétent en gestion de budget qu'un bac + 3 en médiation culturelle? Ces compétences ne relèvent pas nécessairement d'un diplôme, mais d'aptitudes personnelles ;o)

Toujours l'éternelle question:" compétences Vs qualifications"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chlorindre
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Age : 40
Féminin Date de naissance : 25/04/1977
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 06/01/2009
Nombre de messages : 431
Emploi : Médiatrice culturelle du patrimoine / GCVPAH

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Mer 11 Fév 2009 - 11:23

À ce niveau là, la formation budget, tbp, etc. est assurée.
Ce sont donc des personnes dont le haut niveau est validé par des examens élevés qui sont recherchées. La fac ayant déjà effectué un "écrémage" (seulement 10% de passage en année supérieure à la Sorbonne, quand j'y étais) cela a l'avantage de limiter le nombre de candidats tout en garantissant un certain niveau de connaissance de ceux-ci.
Cela met de côté des candidats qui, à niveau égal, ont un autre profil Sad mais, comme il y a toujours trop de prétendants pour de tels postes, ce type de sélection - que tu peux trouver arbitraire - est plus un avantage qu'un inconvénient (du moins pour les organisateurs).
Plus le niveau de diplôme demandé est élevé, plus l'écrémage a été affiné.

De plus, dans une grande ville, l'animateur du patrimoine doit travailler avec des attachés de conservations, des conservateurs de musées... qui ont un niveau très élevé; il faut qu'il soit à la hauteur (niv universitaire histoire, histoire de l'art, ethnologie), d'où le niveau universitaire demandé plus élevé ; et qu'il parle le même langage qu'eux, c'est la raison pour laquelle ce poste est de plus en plus recruté dans la FPT, filière culturelle.

D'autre part, il est attendu des animateurs du patrimoine qu'ils soient capables de créer des produits culturels, donc de savoir faire :
- des recherches documentaires et des recherches en archives, ce qui nécessite d'avoir un recul par rapport aux textes auxquels il est confronté - formation assurée par les facultés d'histoire (UV histoire obligatoires en histoire de l'art); et un peu de compétences en paléo n'est pas inutile dans ces cas là
- des analyses architecturales et artistiques ; des analyses iconographiques (histoire de l'art; UV obligatoires en histoire)
-etc., etc.,

De plus, pour des raisons de crédibilité et de management, il est mieux d'avoir des animateurs du patrimoine qui ont un plus haut niveau que leurs guides (dont le niveau moyen est la licence selon les chiffres donnés par la DAPA en 2002) et le meilleur moyen de s'en assurer, sur un CV, et de manière objective, est un diplôme.

Enfin, l'objectif affiché des animations du patrimoine est la proposition d'activités culturelles, de plus en plus tournées vers la population locale et les scolaires et plus vers le tourisme comme c'était le cas dans certaines villes d'art (qui ont disparu en 2005). D'où l'orientation des recrutement dans les viviers traditionnels des filières culturelles.

On peut critiquer ces dispositions mais elles sont prises sur une politique culturelle qui tient debout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier
Admin
Admin
avatar

Age : 42
Masculin Date de naissance : 06/10/1974
Localisation : VILLENEUVE D'ASCQ (Lille - Hauts-de-France)
Date d'inscription : 13/04/2006
Nombre de messages : 1694
Emploi : Guide Interprète Conférencier | Responsable Accueil OT

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Mer 11 Fév 2009 - 14:18

Je vois que nos points de vue divergent donc bien ;o)

Attention, j'exprime là un point de vue purement personnel qui n'engage que moi ;o)

Pour moi un diplôme n'a jamais été qu'un bout de papier qui ne prouve en rien la qualité intrinsèque d'une personne et un agrégé ou un "masterisé" peut être intelligent dans sa discipline mais pauvre humainement et incapable de s'adapter aux "moins cultes"... Je ne généralise pas, bien entendu, mais dans l'autre sens on ne doit pas généraliser non plus...

Par exemple j'ai un parcours d'hispaniste, une maîtrise (DEA non terminé), j'ai fait des recherches en archives en Espagne en espagnol classique sur des documents des XVIème et XVIIème siècles, j'ai suivi des cours de paléographie à Cordoue, sur des textes allant du Xème au XVIIIème siècles...
Au niveau archo et histoire de l'art j'avais des connaissances perso, renforcées par la formation DNGIN et deux formations validées par la DRAC...

Je ne me sens pas super intelligent, mais pas assez bête non plus pour qu'on me sorte un prétexte fallacieux sur des compétences (dont on ne m'a au demeurant rien demandé car n'étant pas dans la bonne case dès le départ...) mais pas d'adéquation... Je reste persuadé qu'on peut avoir un bac+5 et ne pas être bon en budgetisation, tout comme on peut l'être, bien entendu... ;o)

Je reviens toujours sur ce que je disais précédemment: "Toujours l'éternelle question:" compétences Vs qualifications"... Et dans certains pays on a bien compris la question et on laisse une place à l'expérience propre de chacun et à ses compétences plus qu'à des titres papier... Mais en France on est très formel il est vrai...

Chlorindre a écrit tantôt

Citation :
De plus, dans une grande ville, l'animateur du patrimoine doit travailler avec des attachés de conservations, des conservateurs de musées... qui ont un niveau très élevé; il faut qu'il soit à la hauteur (niv universitaire histoire, histoire de l'art, ethnologie), d'où le niveau universitaire demandé plus élevé ; et qu'il parle le même langage qu'eux, c'est la raison pour laquelle ce poste est de plus en plus recruté dans la FPT, filière culturelle.[...]

[...]Enfin, l'objectif affiché des animations du patrimoine est la proposition d'activités culturelles, de plus en plus tournées vers la population locale et les scolaires et plus vers le tourisme comme c'était le cas dans certaines villes d'art (qui ont disparu en 2005). D'où l'orientation des recrutement dans les viviers traditionnels des filières culturelles.

Cela peut sembler contradictoire, on veut des universitaires parlant un beau jargon administrativo-culturel mais pour faire du culturel populaire et scolaire... Cela expliquerait-il que bien souvent la démarche "VPAH" reste bien opaque pour les citoyens mêmes desdits VPAH? Cela expliquerait-il les dépliants jolis et savants mais parfois indigestes des VPAH?

Je crois sérieusement qu'il faut réconcilier le "citoyen lambda" avec la culture, ou les cultures. Tout en sachant que la majorité ne maîtrise pas, ou n'a pas forcément le goût du vocabulaire technique ou des chronologies qui ne font appel à rien pour eux...
Quand on met en place des réseaux élitistes d'universitaires, va-t-on dans le bon sens?

Je ne remet pas la qualité de tous les Animateurs en cause, loin de là, comme je le disais plus haut généraliser n'est jamais bon. Mais ce que je trouve absurde c'est de voir que la culture malgré tout reste assez "fermée" dans son fonctionnement stéréotypé, sous des couverts de diffusion au plus grand nombre... Je remet juste en cause un principe "d'étalonnage" qui, lui, est absurde...

Non, comme je ne cherche pas non plus la vulgarisation à outrance. J'ai observé le système britannique qui a de bons côtés mais aussi de belles lacunes en voulant trop vulgariser... Non, je ne cherche pas à brader la culture et le patrimoine, mais ces deux choses appartiennent à TOUS les membres de la communauté, pas à des élites...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chlorindre
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Age : 40
Féminin Date de naissance : 25/04/1977
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 06/01/2009
Nombre de messages : 431
Emploi : Médiatrice culturelle du patrimoine / GCVPAH

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Mer 11 Fév 2009 - 17:46

1)
Il y a des formations universitaires ou autres qui sont mises en place pour correspondre à des profils de poste - et ce sont bien les formations qui comptent, les diplomes ne sont là que pour attester de ces parcours - il me paraît normal qu'elle correspondent mieux que les autres formations créées pour d'autres débouchés.

2)
Sauf piston je n'ai jamais vu des étudiants sortir de fac et prendre sans expérience aucune, de tels postes à responsabilités. Les animateurs du patrimoine que je connais ont de très très beaux CV, et souvent une expérience de la médiation qui n'a rien à envier à celle des guides qu'ils ont parfois été.

3) Ce n'est pas pcq'on a fait des études qu'on est déshumanisé ou des intellectuels enfermés dans leurs tours d'ivoire : je pense que tu en es un exemple, non?
Et je te rassure, les étudiants qui sortent d'histoire de l'art ne fomentent pas de complot contre le reste de l'humanité.

4) le jargon "administrativo-culturel" on ne l'attrape pas dans l'université mais en travaillant dans l'administration précisément, y compris en étant animateur du patrimoine. Lorsqu'on travaille dans un milieu, on est bien obligé de s'adapter à son fonctionnement - y compris pour le faire évoluer.

5) Les animateurs du patrimoine sont aussi au coeur d'enjeux politiques pcq, qu'on le veuille ou non, le patrimoine c'est aussi politique. D'où l'ouverture du concours à des personnels culturels de la FPT qui connaissent bien le système, sont capables de voir tenants et aboutissants de projets... Et ont déjà souvent une expérience de la FPT de 2 ou 3 ans quand ils réussissent un concours.

6) Je n'ai rien contre "la vulgarisation à outrance" et je trouve que, si elle est bien faite, c'est la plus noble tâche qui puisse incomber aux métiers de la médiation culturelle. Personnellement, j'ai eu à m'occuper d'enfants dont certains étaient en grande difficulté scolaire et je peux te dire qu'au bout de 6 séances, certains - qui ne savaient même pas tracer une ligne à 5 cm du bord d'une feuille - non seulement y arrivaient à la fin, par le biais des exercices ludiques que j'avais créé pour eux, mais ils étaient capables de faire eux-même la visite à leurs parents avec le vocabulaire adéquat, dans un discours logique, et ils maîtrisaient le plan et l'architecture de leur église. Ils étaient très heureux de leurs compétences acquises dans le plaisir et avaient à en remontrer à plus d'un adulte.

7) Les concours de la filière culturelle de la FPT, qui sont normalement ouverts aux titulaires de diplômes en histoire et histoire de l'art, métiers du livre... examinent les dossiers des candidats qui n'ont pas suivi ce cursus pour leur permettre de passer les concours. Vu ton expérience, je t'invite à t'y inscrire, tu auras ainsi accès au job d'animateur du patrimoine via la FPT.
J'ai perso une collègue de la FPT qui n'avais pas du tout une formation culturelle au début. Elle a réussi ses concours, pcq elle a les compétences requises pour son boulot. Elle est parfaitement acceptée par les autres, ayant su s'intégrer sans dévaloriser les compétences de ses collègues pour se légitimer.

Cool Le patrimoine appartient à tous mais il ne peut revenir à tous de travailler dans ce domaine.
Il y a des professions dédiées à la restauration avec la formation adéquate - et on voit comment ça se passe dans les villages où l'on veut restaurer sans avis des personnes compétentes : on se retrouve avec des statues XVIe s repeintes à la Valentine (authentique) ; d'autres professions sont vouées à la médiation, comme les métiers de guide et on voit les dégâts que cela peu occasionner quand qq1 - même certains érudits locaux - peut s'improviser guide et fonde son discours sur des textes fantaisistes du XIXe s.
C'est pourquoi il y a des professionnels qui sont là pour en permettre la conservation, la valorisation, l'accès...


Il est certain que des compétences peuvent s'aquérir par d'autres voies que les universités et je le répète ce n'est pas moi qui dirait le contraire, ayant également acquis des compétences variées sur le tas. Il n'en reste pas moins que les diplomes sont des documents officiels qui attestent de formations et compétences ; que les concours des professions culturels attirent toujours énormément de candidat et vu le coût que représente, pour les collectivités, l'organisation d'un concours, la pré-sélection par le diplome est un premier moyen de limiter les candidats.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chlorindre
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Age : 40
Féminin Date de naissance : 25/04/1977
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 06/01/2009
Nombre de messages : 431
Emploi : Médiatrice culturelle du patrimoine / GCVPAH

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Mer 11 Fév 2009 - 17:47

je précise, le Cool est lié à une fausse manip!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chlorindre
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Age : 40
Féminin Date de naissance : 25/04/1977
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 06/01/2009
Nombre de messages : 431
Emploi : Médiatrice culturelle du patrimoine / GCVPAH

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Mer 11 Fév 2009 - 17:52

Perso je trouve passionnant d'échanger sur ce forum ; le problème c'est que j'y passerai des heures et c'est pas trop possible


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha
Admin
Admin
avatar

Age : 37
Féminin Date de naissance : 03/03/1980
Localisation : Jura
Date d'inscription : 17/10/2008
Nombre de messages : 574
Emploi : Responsable Centrale de Réservation Valvital

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Mer 11 Fév 2009 - 19:07

Je suis d'accord avec Chlorindre dans le fait que comme pour chaque métier, il y a une formation ou un diplôme qui y prépare et y donne accès, c'est comme ça que le système français marche, d'autant plus de nos jours où les places sont rares. Assurément ces postes sont des postes à responsabilité et des postes où l'expérience, les idées (les bonnes !) et les compétences culturelles priment. Cela dit je suis d'accord aussi avec Olivier, mais là aussi comme pour chaque métier, il existe des personnes très compétentes, qui n'ont pas le diplôme forcément adéquate et qui se retrouvent le nez contre la porte... Cela dit aujourd'hui rien n'empêche de repasser des diplômes (contraignant assurément financièrement, etc...) mais je reste persuadée que l'on peut se donner les moyens d'accéder à ce que l'on veut lorsque l'on est bien motivé.




Dernière édition par Natacha le Mer 11 Fév 2009 - 20:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.valvital.eu
chlorindre
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Age : 40
Féminin Date de naissance : 25/04/1977
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 06/01/2009
Nombre de messages : 431
Emploi : Médiatrice culturelle du patrimoine / GCVPAH

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Mer 11 Fév 2009 - 20:40

J'ai vu un certain nombre de candidats libres passer des exams à la Sorbonne, surtout en histoire de l'art d'ailleurs. Sincèrement c'est faisable (par contre je ne le conseillerai pas en histoire), surtout si on est tuyauté sur les choix à éviter... J'ai eu mes UV d'histoire de l'art sur des connaissances acquises seules.

Je vous ferai remarquer que, contrairement à ce que vous semblez interpréter, je n'ai jamais écrit que j'étais favorable à l'exclusion des candidats compétents en dépit de leurs diplômes ; en revanche je trouve normal que des critères de postes soient définis, quitte à les assouplir. Voyez vous la nuance? Accéder à un poste mal défini c'est accéder à des missions mal définies... Si c'est pour finir par être malheureux dans son travail, ce n'est pas la peine.

Moi aussi j'ai été dépitée de ne pas pouvoir accéder à certains concours sous prétextes que je n'avais pas suivi certains cursus (métiers du livre, en l'occurence) mais je comprends bien pq ces critères sont mis en place.
Tant mieux pour ceux qui peuvent y accéder, ils ont fait l'effort de suivre la bonne formation pour cela. Et Natacha a raison, si vraiment j'avais voulu poursuivre cette aspiration je serai retournée sur les bancs de la fac, bon, je n'en avais pas le courage, de toutes façons j'avais un plan B, alors...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chlorindre
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Age : 40
Féminin Date de naissance : 25/04/1977
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 06/01/2009
Nombre de messages : 431
Emploi : Médiatrice culturelle du patrimoine / GCVPAH

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Sam 14 Fév 2009 - 20:46

Olivier, as-tu pensé à la validation des acquis et de l'expérience?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier
Admin
Admin
avatar

Age : 42
Masculin Date de naissance : 06/10/1974
Localisation : VILLENEUVE D'ASCQ (Lille - Hauts-de-France)
Date d'inscription : 13/04/2006
Nombre de messages : 1694
Emploi : Guide Interprète Conférencier | Responsable Accueil OT

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Sam 14 Fév 2009 - 20:56

Chlorindre,

Oui j'y songe, faire valider mon cursus de base et mon expérience professionnelle afin de pouvoir intégrer un M1 ou M2 par exemple...

Je vais essayer de voir ça concrètement et voir comment cela fonctionne avec Pôle Emploi dans ce cadre, si il y a une participation à la formation par exemple... Reprendre des études ça me tente, mais c'est lourd.

Je vais voir ;o)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilie
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Age : 33
Féminin Date de naissance : 16/02/1984
Localisation : Rodez (12)
Date d'inscription : 07/01/2009
Nombre de messages : 292
Emploi : GIN et GIR Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   Jeu 19 Fév 2009 - 21:54

Ah mon dieu, c'est très intéressant ce que vous dites là mais c'est quand même encore flou pour moi étant donné que je ne bosse pas. Je ne suis pas dans la réalité des choses.

Et je dois dire que pour le moment, je vais me contenter de ma carte de guide..or je pense que je vais être juste rien qu'avec ça car même si en histoire de l'art on a les bases, je trouve que cela ne fait pas beaucoup...enfin c'est un autre problème. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accessibilité et ouverture du système culturel?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accessibilité et ouverture du système culturel?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» molette ouverture pare-brise av 10cv 1933
» Système Alpa
» probleme d'ouverture de zoom sur mon TZ30
» Ouverture facile
» Ouverture des rayons Noël à Londres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fgmp Forum des Guides & Médiateurs du Patrimoine :: QUI EST QUI? QUI FAIT QUOI? :: Discussions et échanges sur les métiers de la médiation-
Sauter vers: